vendredi , juin 25 2021

Témoignages d’étudiants étrangers sur leurs études en Corée du Sud

Témoignages étudiants en Corée

Si vous hésitez à étudier à l’étranger et notamment en Corée du Sud, les témoignages d’étudiants qui ont fait ce choix peuvent vous aider à prendre la bonne décision.

Et si votre décision est déjà prise, cela ne pourra que vous conforter dans votre décision. Ainsi, vous trouverez ci-dessous les témoignages d’étudiants issus de différents pays qui sont partis étudier en Corée du Sud.

Témoignage d’Apar Bianu

Apar Bianu, étudiant du Nigeria, raconte :

Comment les arbres poussent-ils ? Les arbres peuvent pousser s’ils ont de l’eau et de bons soins. J’étais comme des graines quand je suis arrivé en Corée. Au départ, lorsque j’ai décidé de partir étudier à l’étranger, je voulais aller aux États-Unis avec un programme de bourses.

J’ai commencé mais recherches, mais je savais qu’ils n’acceptaient que 40% des demandes de bourses. J’ai donc décidé d’abandonner ce rêve et d’étudier à l’université locale de mon pays, le Nigeria.

Consultez ce guide complet pour étudier aux États-Unis.

Par la suite, j’ai entendu parler des bourses proposées par le gouvernement coréen, et le rêve d’étudier à l’étranger m’est revenu. Cette fois, je devais soit tenter ma chance, soit abandonner mon rêve pour toujours, alors j’ai sauté le pas.

Vous pouvez vous renseigner ici sur les différentes bourses d’études en Corée du Sud.

Je me suis rapidement rendu en Corée, j’y suis arrivé en février 2011. Petit à petit, j’ai commencé à m’adapter au climat, à la nourriture et à d’autres choses qui sont un peu différentes de celles de mon pays d’origine.

Au début, j’avais peur de ne pas connaître la langue coréenne, mais j’ai réussi à la maîtriser complètement en six mois ! La spécialité que j’ai étudié en Corée du Sud, ce sont les sciences politiques.

Alors, avec l’aide de mes collègues et de mes professeurs, j’ai commencé à m’adapter aux études également.

Apprenez-en davantage sur le système éducatif et la langue d’enseignement en Corée du Sud.

En dehors des études, j’avais du temps pour d’autres activités, comme sortir avec des amis mais aussi m’engager dans du bénévolat. Très important, le respect des Coréens pour les rites religieux m’a permis de pratiquer mes prières sans aucune restriction.

J’ai donc voyagé en Corée du Sud, le pays le plus éloigné de mon pays d’origine et de mon imagination ! Et puis, j’ai pu m’en sortir, rencontrer des gens de toutes races et ethnies et acquérir une expérience de vie.

Il ne me reste qu’une année pour obtenir mon diplôme universitaire, c’est pourquoi la Corée du Sud me manquera, avec tous ses rituels et ses souvenirs que j’aimerais ramener chez moi. Un jour, je retournerai certainement dans mon pays.

Témoignage de Muhammed Masum Billah

L’étudiant Muhammed Masum Billah de l’université Inha raconte son expérience :

La propreté est une forme de foi. J’ai toujours pensé que chacun doit garder les lieux qui l’entourent propres et beaux. J’ai eu une expérience pratique de cela pendant mon séjour au temple de Gumsansa.

Ce programme a été préparé par l’université. Nous avons passé une nuit et deux jours dans le temple. Pendant ces deux jours, nous avons parlé au moine et nous avons nettoyé l’endroit nous-mêmes. En effet, j’ai apprécié leur intérêt pour l’hygiène extrême.

Pendant que nous buvions de la nourriture et du thé, le moine nous a appris à contrôler notre appétit, car nous devons faire attention à ne pas remplir l’estomac avec trop de nourriture.

Et puis cela nous permet de penser aux pauvres qui ne trouvent pas de nourriture. En fait, vous ne sentirez pas que les coutumes et les traditions de la société coréenne sont différentes des nôtres. Au contraire, elles sont très similaires.

Témoignage d’Abdullaev Zohid

Pour finir, voici ce que Abdullaev Zohid de l’Université nationale de Séoul, en retient :

Bonjour ! Je suis Abdullah Zuhaid, de l’Ouzbékistan. En effet, je suis venu dans ce beau pays, au centre du continent asiatique pour étudier.

En fait, les gens vivent de nombreuses expériences dans la vie depuis leur naissance jusqu’à leur mort. Et, cela ne fait aucun doute que certaines expériences difficiles peuvent renforcer la personnalité d’une personne.

L’une des expériences les plus importantes que j’ai vécues dans ma vie est d’avoir étudié en Corée du Sud. Au début, je trouvais cela difficile de m’adapter à la différence de langue, à la différence de société, etc. Et c’est bien normal !

Au final, mon inscription à l’Université nationale de Séoul a été une expérience à la fois stimulante et amusante ! Car j’ai eu quelques difficultés avant d’entrer et de postuler à l’université.

Nous vous conseillons de lire le sujet sur la façon de faire une demande d’admission et d’inscription dans les universités de Corée du Sud.

Et puis, j’ai réussi à me faire des amis parmi les étudiants coréens tout en découvrant ce merveilleux pays sans peur ni conflit.

La SNU International Students Association (SISA) de l’université nationale de Séoul joue un rôle majeur dans l’intégration des différentes cultures des étudiants du monde entier en Corée du Sud. Par exemple, ils organisent des activités pour les étudiants comme le  » Festival de la nourriture mondiale « ,  » Apprendre la culture coréenne « ,  » Activités pour les talents  » et de nombreuses activités pendant la période d’études.

Donc, oui, comme je l’ai indiqué au début, j’ai trouvé cela difficile. Mais avec le temps, je me suis rendu compte que les nouvelles épreuves nous donnent la force de nous adapter à de nouvelles choses.

Au fond, apprendre (et s’amuser) serait un bon résumé de mon expérience ici. Je suis donc reconnaissant à tous ceux qui m’ont rendu heureux chaque jour pendant mes études en Corée du Sud.

About Agnes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.