mercredi , juillet 6 2022

Travailler en Suisse une fois diplômé

La Suisse semble être la meilleure destination pour la plupart des étudiants étrangers pour travailler après l’obtention de leur diplôme, car elle offre de bonnes conditions de travail.

En effet, les employés suisses bénéficient des salaires annuels les plus élevés au monde.

Toutefois, en ce qui concerne le recrutement d’étrangers, la Suisse est réputée pour ses politiques d’immigration restrictives et ses permis de travail spécifiques. Bien que cela puisse sembler compliqué au premier abord, trouver du travail en Suisse après l’obtention du diplôme n’est pas une tâche si difficile.

Selon la loi suisse, la main-d’œuvre étrangère est recrutée avec les mêmes salaires et conditions de travail que les citoyens. De fait, le nombre de travailleurs étrangers en Suisse a considérablement augmenté au cours de la dernière décennie.

Actuellement, plus d’un million et demi de travailleurs étrangers résident dans le pays.

Ce nombre représente environ 20 % de la population actuelle. Cette augmentation contribue à la promotion du pays et au succès de son économie.

De fait, lors de la recherche d’un emploi, il est important pour les étudiants étrangers de prendre en considération les grandes différences régionales sur le marché du travail suisse.

Genève est la ville qui compte le plus grand nombre de travailleurs étrangers, soit environ 50 % du total. La plupart d’entre eux travaillent dans l’une des institutions internationales, comme le siège des Nations Unies qui se trouve dans la ville.

En outre, le secteur bancaire est principalement présent à Zurich et dans ses environs.

Types de permis de séjour en Suisse

Heureusement, les étudiants peuvent demander un permis de séjour pendant six mois après l’obtention de leur diplôme pour chercher un emploi.

Tout d’abord, sachez que le gouvernement suisse oblige les employeurs à ne pas recruter d’étrangers, à moins qu’il n’y ait pas de candidats appropriés en provenance de Suisse ou des pays signataires de l’accord de libre circulation des travailleurs avec la Suisse. En principe, seuls les ressortissants d’États tiers ayant une formation supérieure (ou une compétence très particulière) ont une chance réelle de décrocher un permis de travail suisse.

Ceci étant dit, voici les différents types de permis de séjour en Suisse :

  • Le permis B, délivré aux ressortissants de l’Union européenne qui ont trouvé un emploi et qui souhaitent habiter en Suisse. Valable 5 ans.
  • Le permis L, délivré aux travailleurs de l’Union européenne qui souhaitent s’installer en Suisse pour une durée inférieure à un an, dans le cadre d’un contrat de travail ou non. Valable 1 an maximum.
  • Pour les ressortissants de pays tiers, les permis de séjour sont soumis à des quotas.

En savoir plus sur les permis de séjour.

Documents nécessaires pour travailler en Suisse après l’obtention du diplôme

Pour demander un permis de séjour, vous devez fournir :

  • Une lettre accréditée et authentifiée de l’université dans laquelle vous avez étudié. Elle doit prouver que vous avez obtenu votre diplôme universitaire (il n’est pas nécessaire de présenter le certificat universitaire).
  • Une preuve de financement pour un séjour de six mois
  • Et un justificatif de domicile

Notes sur le permis de séjour :

  • Un permis de séjour ne peut être prolongé que de six mois
  • Pendant la durée du permis, son titulaire peut travailler au maximum 15 heures par semaine.

Permis d’études ou de formation de troisième cycle

Les étrangers peuvent s’inscrire à des études de troisième cycle ou à des fins de formation après avoir terminé leurs études. Les documents requis pour la délivrance de ce permis de séjour sont alors les suivants :

  • Une confirmation écrite ou une lettre de l’établissement d’enseignement indiquant que l’intéressé est qualifié pour des études ou une formation
  • Preuve de financement pour un séjour de six mois
  • Justificatif de domicile
  • Répondre aux exigences personnelles et éducatives de la formation prévue

Notes pour ce type de permis de séjour :

  • Si le demandeur n’a pas suivi de cours ou de formation dans l’université suisse concernée, il perd le droit de demander un permis de séjour de six mois pour chercher un emploi.
  • Résidence pour des périodes en Suisse pour l’aide à la formation en vue de l’obtention d’un permis de séjour permanent, sous certaines conditions.

Les étrangers peuvent travailler comme employés, si :

  • C’est en faveur de l’économie dans son ensemble.
  • L’employeur a déposé une demande de recrutement.

Les étrangers peuvent travailler comme indépendants, si :

  • C’est en faveur de l’économie dans son ensemble.
  • Il remplit les conditions financières et opérationnelles.

Si vous avez manqué notre article sur le coût de la vie et des études en Suisse, vous pouvez toujours le consulter ici.

About Agnes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.