samedi , décembre 3 2022

Étudier la médecine au Canada – Le guide complet pour 2023

Que dois-je faire pour m’inscrire dans une université canadienne ? Comment puis-je réaliser mon souhait et étudier la médecine au Canada ?

La vérité est qu’il y a une forte compétition dans cette discipline, notamment entre les étudiants canadiens et les étudiants étrangers. Tout simplement parce que le nombre de places décidé par le gouvernement canadien n’est pas très élevé.

En effet, pour eux, le projet d’étudier la médecine au Canada nécessite la coopération de ses citoyens ou de ses résidents permanents avec des critères sérieux et précis.

De fait, l’État du Canada finance en partie les universités de médecine. En contrepartie, ils veulent s’assurer de former des médecins de haut niveau, ce qui rend difficile l’inscription dans les universités de médecine.

Mais ne vous inquiétez pas…

D’autant, il y a toujours en nous de l’espoir qui nous pousse à plus de persévérance et de volonté pour atteindre nos objectifs.

Au fond, le Canada demeure une destination privilégiée pour les études universitaires et la médecine, alors retroussez vos manches et suivez nous !

Quelle est la durée des études de médecine au Canada ?

La durée du programme de médecine dans les universités canadiennes varie de quatre à cinq ans, selon les particularités et les exigences de chaque université.

Tout d’abord, pour s’inscrire dans une faculté de médecine au Canada, l’étudiant doit être titulaire soit d’un baccalauréat en biologie ou dans tout autre domaine connexe, soit d’un diplôme de premier cycle universitaire.

Dès lors, l’étudiant devra suivre une année préparatoire qui lui permettra d’acquérir des bases solides en biologie, en sciences humaines et sociales.

Ensuite, ce sont les années de pré-externat (généralement deux ans), au cours desquelles les étudiants acquièrent les compétences de base et commencent à être mis en situation.

Enfin, les deux dernières années sont celles de l’externat, qui consistent principalement en des stages en milieu hospitalier.

À l’issue de ces 4 ou 5 années, le nouveau doctorant doit faire sa résidence. pour cela, il doit pratiquer en milieu hospitalier, en médecine générale ou en médecine spécialisée entre 2 et 5 ans avant de pouvoir pratiquer légalement la médecine.

Système scolaire

Les dix-sept facultés de médecine proposent toutes des programmes d’études intégrés pour l’obtention du diplôme de docteur en médecine (MD), qui est le principal diplôme professionnel qu’un étudiant en médecine spécialisée peut obtenir au Canada.

Le gouvernement de la province détermine le nombre de places disponibles en fonction de la capacité d’accueil et de son financement, ainsi que de ses besoins futurs en matière de cadres de santé.

Même si l’étudiant a le droit de faire des demandes dans plusieurs facultés, la plupart des citoyens canadiens ou des résidents permanents admis proviennent de la province à laquelle la faculté est rattachée.

Comme nous l’avons déjà indiqué dans l’introduction, seules certaines universités canadiennes permettent aux étudiants étrangers de s’inscrire.

Par conséquent, nous allons maintenant des conditions générales d’admission, puis les étapes à suivre pour les étudiants étrangers.

Évidemment, certaines facultés signent des ententes avec les gouvernements et les institutions internationales. Nous vous invitons à prendre contact avec le ministère de l’Éducation de votre pays, afin de vous renseigner sur ces possibilités.

Conditions préalables aux études de médecine au Canada

Tests linguistiques

En principe, les tests de langue anglaise acceptés sont : TOEFL, IELTS, MELAB, CAEL. Certaines facultés peuvent exiger d’autres tests, renseignez-vous.

En savoir plus sur le test IELTS.

Supporter le coût des études

En fait, contrairement aux étudiants canadiens, les étudiants étrangers sans résidence permanente au Canada doivent assumer tous les coûts liés à la formation médicale complète pour pouvoir procéder à l’inscription initiale.

D’autre part, certaines facultés de médecine au Canada exige que l’étudiant ne fasse pas de demande sa formation postdoctorale (médecin résident) au Canada. Dans ce cas, l’étudiant retourne dans son pays d’origine pour y exercer la médecine.

Nous vous invitons donc à bien vous renseigner sur les conditions de chaque université et de chaque bourse que vous souhaitez recevoir.

Pour en savoir plus sur le coût des études et de la vie au Canada.

Demande de visa étudiant

En fait, un étudiant étranger qui souhaite étudier la médecine au Canada doit de posséder un permis d’étudiant, assorti d’un visa, qui lui permet d’accéder au pays.

À titre d’exemple, toutes les considérations pertinentes demeurent dans le cadre des recherches et des demandes de renseignements de l’étudiant auprès de l’ambassade ou du consulat du Canada dans son pays d’origine.

Pour en savoir plus sur l’obtention d’un visa étudiant au Canada

Étapes de l’admission aux études de médecine au Canada

Si le voyage au Canada est possible et qu’aucune considération légale ne s’y oppose, nous arrivons à l’étape de la candidature et des critères d’admission aux facultés. Bien entendu, ces critères diffèrent d’une faculté à l’autre.

Cependant, nous allons ici discuter des normes générales résumées en trois étapes :

Sélection initiale

En fait, la plupart des gouvernorats exigent que les étudiants aient déjà fait au moins deux années d’études. Ces études devront être des cours en sciences fondamentales qui les qualifient pour étudier la médecine au Canada.

Ensuite, le processus de sélection commence par la soumission d’une moyenne pondérée cumulative (MPC) d’au moins 3,5/4,0. Veuillez noter que la plupart des admis ont une note d’environ 3,80 / 4,0.

Afin de mieux connaître les candidats, les facultés leur demandent souvent de présenter une lettre de motivation ou un tableau décrivant leurs réalisations, leurs aspirations et leur personnalité.

En outre, l’étudiant doit présenter des lettres de recommandation signées par les institutions ou les organisations avec lesquelles il a étudié ou travaillé. Ces lettres doivent démontrer sa capacité à interagir positivement avec les problèmes et son engagement sérieux dans le parcours d’études médicales.

Par ailleurs, certaines facultés de médecine du Canada exigent les résultats du test d’admission aux universités médicales (MCAT) ou du CASPer (Computer-Based Assessment for Sampling Personal Characteristics).

Tests d’admission

Test MCAT

Le MCAT est un laissez-passer pour les autres étapes de sélection dans la plupart des facultés de médecine canadiennes. Il s’agit d’un examen normalisé qui comprend des QCM, conçus pour évaluer la façon de résoudre des problèmes, la logique du raisonnement et les compétences en rédaction.

De plus, l’étudiant est également évalué sur les connaissances préalables et les concepts qu’il a acquis précédemment.

Le test est divisé en quatre sections, chacune comprenant des questions à choix multiples, notées de 1 à 15.

  • Fondements biologiques et biochimiques des systèmes vivants ;
  • Les bases chimiques et physiques des systèmes biologiques ;
  • Fondements psychologiques, sociaux et biologiques du comportement;
  • Analyse critique et capacité de raisonnement.

Le MCAT dure 7 heures et demi.

Test CASPer

Cet examen en ligne dure 90 minutes. Il est essentiellement conçu pour déterminer la personnalité, ainsi que les compétences professionnelles qui permettront à l’étudiant de réussir et d’obtenir son diplôme.

Le test se déroule en 12 étapes. Dans certaines, il faut répondre à 3 questions en 5 minutes après avoir regardé une vidéo ou lu des textes sur un sujet spécifique. D’autres sont liées à des questions générales pour découvrir la capacité d’auto-analyse.

De plus, il faut noter que ce test a été agréé par certaines facultés de médecine, en lieu et place du test MCAT.

Entretiens oraux

Il existe deux types d’entretiens auxquels les étudiants sont soumis après la sélection initiale basée sur leur dossier de candidature et la réussite du test écrit :

  • Le premier type : l’entretien traditionnel standard

Ici, le candidat est face à un comité d’examen composé d’éminents professeurs, d’étudiants, et de quelques membres du personnel de la faculté.

  • Le deuxième type d’entretien : Le mini-entretien multiple (MMI) :

Il s’agit d’un concours de six à dix courts entretiens qui se déroulent par étapes. Chacun d’entre eux a des axes différents. Tout d’abord, le candidat est testé dans une série de questions. Ce n’est qu’après avoir réussi un test qu’il peut passer à la prochaine série de questions.

En fait, la méthode du MMI pour les tests oraux est répandue dans la plupart des facultés de médecine canadiennes. De plus, elle a trouvé sa voie aujourd’hui dans de nombreuses facultés de médecine du reste du monde.

Les meilleures facultés de médecine au Canada

Il y a 17 universités au Canada qui enseignent la médecine et ses différentes spécialités (médecine, dentaire, pharmacie, soins infirmiers…). Mais seulement 8 d’entre elles ouvrent leurs portes aux étudiants étrangers pour bénéficier de leur programme.

Donc, nous vous les listons ici selon leur situation géographique d’est en ouest :

1) Université Memorial

Tout d’abord, cette université est située sur l’île de  » Terre-Neuve « . Comptez 4 années d’études puisque les étudiants doivent au préalable obtenir un baccalauréat dans un des domaines d’introduction à la médecine et un agrément en langue anglaise.

  • MPC requise : 3.85 / 4.0
  • Réussite au MCAT : Oui.
  • Réussite au CASPer : Non.
  • Type d’entretien : MMI.
  • Nombre de places en 2019/2020 : 80.

Lien vers l’inscription au Memorial College of Medicine.

2) Université Dalhousie

L’université est située dans la province de « Novascotia ». Quatre années d’études sont nécessaires, sans pour autant devoir être titulaires d’un baccalauréat, mais avec accréditation de la langue anglaise.

  • MPC exigée : 3,86 / 4,0
  • Réussite au MCAT : Oui.
  • Réussite au CASPer : Oui.
  • Type d’entretien : MMI.
  • Le nombre de places en 2018/2019 : 109.

Lien vers l’inscription à l’École de médecine de l’Université Dalhousie.

3) Université de Laval

Quantà elle, la faculté de médecine de Laval est située dans la ville de Québec. Les études dureront de 4 à 5 ans, selon l’obtention préalable ou non d’un diplôme universitaire. Dans la négative, une année préparatoire intégrée sera nécessaire.

L’Université Laval dispense son enseignement en français.

  • MPC exigée : Non disponible / non requise.
  • Réussite au MCAT : Non.
  • Réussite au CASPer : Oui.
  • Type d’entretien : MMI.
  • Le nombre de places en 2019/2020 : 221.

Lien vers l’inscription sur le site de la faculté de médecine de l’Université Laval.

4) Université de Sherbrooke

La Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé de l’Université de Sherbrooke est située à Québec. Son enseignement est en français et s’étend sur quatre ans.

De plus, le candidat est tenu de fournir le diplôme des départements préparatoires accrédités par le ministère de l’Éducation du Québec.

D’ailleurs, la ville de Québec compte des établissements publics qui disposent de départements préparatoires pour diverses disciplines scientifiques et techniques. Ce sont les Collèges d’Enseignement Général et Professionnel (CEGEP).

La particularité de cette université est que sa sélection primaire se base essentiellement sur les premiers résultats scolaires secondaires et universitaires. Elle ne requiert donc pas les tests classiques.

  • Type d’entretien : MMI.
  • Le nombre de places en 2018/2019 : 199.

Pour plus d’information sur le programme de la Faculté de médecine et les étapes d’admission, visitez ce lien sur le site de l’Université de Sherbrooke.

5) Université de Montréal

La Faculté de médecine de l’Université de Montréal dispense son enseignement en français. Sonu programme de médecine initiale, qui s’échelonne sur 4 à 5 ans selon les années universitaires préalables de l’étudiant.

Cette université n’exige pas que le candidat passe des tests lors de sa sélection initiale. Elle se fonde plutôt sur le dossier de candidature et les résultats scolaires de l’étudiant, puis sur ses résultats universitaires pour les années préparatoires auxquelles il/elle est engagé(e).

  • Type d’entretien : MMI.
  • Le nombre de places en 2018/2019 : 291.

Lien vers l’inscription à la Faculté de médecine de Montréal.

6) Université McGill

L’École de médecine de l’Université McGill est elle aussi située à Montréal. L’enseignement se fait en français et en anglais, dans le cadre d’un programme de quatre ans.

C’esr pourquoi, l’étudiant est tenu de présenter un certificat d’année préparatoire à la spécialisation médicale. Plus précisémement, est requis un certificat de CEGEP, qui est une introduction aux études de médecine au Canada.

  • MPC exigée : 3,5 / 4,0
  • Réussite au MCAT : Oui.
  • Réussite au CASPer : Oui.
  • Type d’entretien : MMI.
  • Le nombre de places en 2018/2019 : 179.

Lien vers l’inscription à la Faculté de médecine de l’Université McGill.

7) Université de Toronto

La Faculté de médecine est situé à Toronto, Ontario, Canada. Les cours sont dispensés en anglais. Le programme de médecine initial dure quatre ans. De plus, il est obligatoire pour le candidat d’obtenir au préalable un diplôme universitaire dans un domains qui l’initient à la médecine.

  • MPC exigée : 3,6 / 4,0
  • Réussite au MCAT : Oui.
  • Réussite au CASPer : Non.
  • Type d’entretien : MMI.
  • Le nombre de places en 2018/2019 : 259.

La province de l’Ontario se distingue par son Service d’Admission aux Facultés de Médecine de l’Ontario (SAEMO).

Essentiellement, ce service reçoit et examine les demandes, et perçoit les frais d’inscription. Ce service annonce également les résultats des différentes étapes de sélection et d’examen.

Lien vers le service de l’OMSAS pour l’inscription à l’université et le rendez-vous de suivi.

8) Université McMaster

Cette université est située dans la province de l’Ontario, et utilise également le service OMSAS.

De plus, le programme initial de la Faculté de Médecine de l’Université McMaster dure 3 ans et est dispensé en anglais.

Par conséquent, le candidat est obligé de fournir un certificat de premier cycle dans une des majeures menant à la médecine, d’au moins trois ans.

MPC requise : 3,0 / 4,0
Réussite au MCAT : Oui.
Réussite au CASPer : Oui.
Type d’entretien : MMI.
Le nombre de places en 2018/2019 : 203.

Il y a 6 collèges de médecine à l’Université canadienne de l’Ontario, mais les étudiants étrangers peuvent choisir seulement entre McMaster et Toronto.

Comment s’inscrire dans une faculté de médecine au Canada ?

Comme nous l’avons déjà mentionné dans les sections précédentes, le processus d’inscription et d’admission commence dans chaque université par l’examen du dossier de candidature.

Grâce aux liens que nous vous avons fournis, vous pouvez suivre les étapes de candidature pour chaque faculté.

Après le processus de sélection initial, viennent les épreuves écrites puis orales.

La question maintenant : Combien coûte l’étude de la médecine au Canada ?

Les coûts des études en médecine au Canada

Les coûts des études en médecine au Canada payé par les étudiants, ne représentent qu’une fraction de ce que les gouvernements des provinces et des collèges dépensent. En effet, ces cours et cette formation minutieuse exigent des dépenses.

Ces frais demandés dépendent du type de programme choisi et du lieu de résidence de l’étudiant. C’est-à-dire qu’ils seront différents pour un citoyen canadien ou un résident permanent, que pour un étudiant étranger.

De même, ils peuvent varier d’une université à l’autre.

En moyenne, le coût pour un citoyen canadien ou un résident permanent est estimé à 16 798 $ CA par an, alors qu’en Ontario, cela peut atteindre 27 304 $ CA par an.

Quant aux étudiants étrangers, cela commence à 27 379 $ CA à l’Université de Sherbrooke, et atteint 72 840 $ CA par an à l’Université de Toronto. Ces chiffres sont fournis par les statistiques de l’Association Canadienne des Collèges de Médecine pour l’année 2017.

Enfin, les frais d’inscription, obligatoires pour tous les étudiants, varient entre 75 $ CA et 2 208 $ CA.

Article connexe : en savoir plus sur le coût de la vie au Canada

Bourses pour étudier la médecine au Canada

Comme nous venons de le voir, les étudiants étrangers sont tenus de payer des frais élevés pour étudier la médecine au Canada. Toutefois, sachez que certaines bourses couvrent quasiment la totalité des frais de scolarité. Mentionnons en particulier :

Programme canadien de bourses d’études

Globalement, ce programme offre des bourses complètes pour les années préparatoires, les diplômes de premier, deuxième ou troisième cycle, dans diverses disciplines.

Sont éligibles à cette bourses, les citoyens des pays suivants : Azerbaïdjan, Bhoutan, Comores, Djibouti, Fidji, Kazakhstan, Kiribati, Libéria, Mauritanie, Micronésie, Ouzbékistan, Palau, Tonga, Turkménistan, Vanuatu. Les étudiants palestiniens provenant de la Cisjordanie, la bande de Gaza et de Jérusalem-Est y sont également admissibles.

Ensuite, notez que le dépôt des candidatures s’effectue de janvier à mars 2020.

Lien vers les informations nécessaires à la préparation du dossier de candidature pour le Programme canadien de bourses d’études.

Bourse Vanier pour les études supérieures au Canada

Cette bourse vise à attirer des étudiants distingués du Canada ou d’ailleurs, afin qu’ils poursuivent un doctorat dans l’une de ses institutions universitaires.

De ce fait, les critères d’admission pour étudier la médecine dans une université au Canada sont l’excellence académique, la capacité de recherche et les compétences en communication et en leadership.

Pour en savoir plus sur la bourse Vanier.

Renseignez-vous sur les autres bourses d’études au Canada.

Lisez aussi sur la façon d’étudier au Canada à moindre coût

Travailler comme médecin après avoir obtenu son diplôme au Canada

En gros, devenir médecin au Canada signifie s’assurer une vie confortable, avec un bon salaire et un parcours de carrière garanti. En moyenne, un médecin gagne environ 339 000 $ CA par an, selon les données du Canadian Qbank Blog.

Cependant, il vous faudra pour cela obtenir la résidence permanente dans l’une des provinces canadiennes. Et ce, tant que vous êtes un étudiant étranger.

Ensuite, les conditions pour travailler comme médecin au Canada seront déterminées comme suivent :

  • Avoir obtenu un baccalauréat dans l’une des spécialités universitaires menant au domaine de la médecine. En outre, cela doit être fait dans une université agréée par le Canada.
  • Avoir été admis dans une faculté de médecine canadienne ouverte aux étudiants étrangers, et avoir obtenu un diplôme de médecine après quatre ans d’études et de formation.
  • Réussir le test de placement en tant que médecin au Canada, appelé (Examen d’Évaluation du Conseil Médical du Canada – EECMC). En effet, c’est l’un des tests les plus difficiles au monde. Le diplômé est testé dans les différents domaines de connaissances ainsi que dans les capacités nécessaires à la profession.
  • S’inscrire au Programme de Formation par l’Expérience Professionnelle. en effet, la formation continue est obligatoire pour tous les médecins au Canada.

Lisez aussi comment travailler au Canada après l’obtention du diplôme

Conclusion

Pour conclure, choisir d’étudier la médecine, au Canada ou ailleurs, signifie que vous souhaitez agir pour sauver des vies humaines. Et bien sûr, cela demande de la patience et des sacrifices. De plus, cela signifie s’efforcer de trouver la meilleure façon d’étudier et d’acquérir les compétences nécessaires pour la profession.

Mais cela vous assurera également une vie confortable. Étudier la médecine au Canada en vaut donc la peine !

Si vous cherchez à étudier la médecine au Canada et que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ci-dessous.

About Agnes

8 comments

  1. Merci beaucoup j ferais De mon mieux pour être à la hauteur

  2. Bonjour, je vous remercie pour cet article. Je me réoriente professionnellement et j’ai décidé de suivre mes 2 rêves, apprendre la médecine afin de devenir médecin et étudier/vivre à l’étranger. Le Canada est un pays que j’ai eu l’occasion de visiter et j’ai adoré ce pays. Savez-vous si il y a une limite d’âge ou peut-on déposer un dossier de candidature auprès des universités à tout âge? (je vais avoir 30 ans bientôt)

    • Bonjour Sonia,
      Il n’y a pas de limite d’âge au Canada, ceci dit quelques universités peuvent appliquer des quotas, alors renseignes toi directement au près de l’université que tu choisis. Et surtout fonce pour réaliser tes rêves.
      Très bon courage.

  3. J’aimerai donc savoir, s’il est possible de postuler pour une bourse d’études au Canada en deuxième année post-bac, et quelles seront les étapes à suivre si possible. Merci

  4. Bonjour,

    Je suis étudiant en médecine en Algérie. Je viens de boucler la 4éme année. Mon vœu est de continuer mes études de médecine au Canada. Mon ambition est de deviner Docteur Spécialiste. Je veux connaître si mon souhait est réalisable et quelles sont les démarches à suivre pour aboutir.
    Cordialement

    • Bonjour Ali,
      A priori, ton rêve est réalisable. Le système des études canadien utilise un processus d’équivalence, et la première étape est donc d’avoir ce certificat d’équivalence.
      Je te conseille de consulter l’ambassade Canadien en Algérie pour entreprendre les démarches nécessaires.
      Très bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.